NATURES Ambassadeur Européen du climat !

Le 24 septembre, le projet d’oasis agro-urbaine des Pradettes a été labellisé par la commission européenne

AMBASSADEUR DU PACTE EUROPEEN POUR LE CLIMAT »

Plusieurs lois engagent la France et l’Europe pour lutter contre le réchauffement climatique, respecter les accords de Paris et préparer des plans locaux d’adaptation aux changements climatiques à toutes les échelles géographiques: Europe, Nation, région, intercommunal, communal et quartier.

L’Europe a crée une loi « Climate Law » pour forcer les états en ce sens et une loi « Pact Law » qui appelle la société civile à se mobiliser pour réussir ce plan.

NATURES Pradettes a proposé un plan d‘adaptation locale au climat pour notre quartier défavorisé, c’est notre engagement climatique (EU Pact Pledge). Ce plan est soutenu par la Commission Européenne. Cette reconnaissance politique est rare, seulement 26 associations sont reconnues à ce jour en europe dont deux en France.

Pourquoi avons nous pris cet engagement ?

La mairie de Toulouse s’est engagée elle aussi auprès de l’Europe pour un plan d’adaption en 2015. C’est le Plan Climat Air Énergie du Territoire pour la métropole qui a été amélioré en 2019.

Nous souhaitons participer à ces initiatives et aider Toulouse Métropole à remplir les engagements.

Voilà pourquoi l’Europe nous soutiens dans notre démarche.

Qu’est que le Pacte européen pour le climat et qu’elles sont ses valeurs ?

Le Pacte européen pour le climat est un mouvement de personnes, de communautés et d’organisations unies autour d’une cause commune, chacune prenant des mesures pour construire une Europe plus durable pour nous tous. 

Lancé par la Commission européenne, le Pacte pour le climat fait partie du Pacte vert européen et aide l’UE à atteindre son objectif d’être le premier continent climatiquement neutre au monde d’ici 2050.

Les personnes et les organisations devenant Ambassadeurs doivent respecter les valeurs du Pacte.

  1. Science, responsabilité et engagement : La participation au Pacte implique une action climatique positive, inspirant ou encourageant d’autres à adhérer. Les participants contribuent par des actions concrètes, fondées sur la science et fiables, avec des résultats clairs et, idéalement, mesurables pour montrer l’impact.
  2. Transparence : les participants au Pacte s’engagent à partager les informations pertinentes sur leurs actions, méthodologies et résultats avec les autres participants au Pacte et avec le public. 
  3. Pas de greenwashing : les engagements seront enregistrés de manière à démontrer que les engagements des participants sont concrets, publics et transparents. La Commission développera un moyen approprié de suivre les progrès, avec différents niveaux de contrôle.
  4. Ambition et urgence : pour atteindre les objectifs climatiques et environnementaux, nous devons remettre en question les comportements et les hypothèses de longue date, rapidement et de manière décisive. Bien que chaque petit pas compte, les participants au Pacte aspirent également à des solutions transformatrices, notamment des projets visionnaires, des expérimentations, des moyens innovants de coopérer et une saine compétition pour les résultats.
  5. Action adaptée aux contextes locaux : Les discussions et les actions sont adaptées aux contextes locaux et aux groupes cibles. Plus on se rapproche de la réalité quotidienne des gens, mieux c’est.

https://europa.eu/climate-pact/about/about-pact_en

Avantages pour l’association N.A.T.U.R.E.S. Pradettes d’être ambassadrice du climat :

  • Notre rôle est reconnu par la Commission européenne, notamment sur le site web du pacte ;
  • Notre action pour le climat gagne en visibilité, notamment en étant diffusée sur le site web du pacte et les réseaux sociaux.

Quelles actions devons nous mener ?

  • Parler du changement climatique au cours de rencontres et activités organisées régulièrement, en particulier avec ceux qui ne participent pas encore à l’action pour le climat
  • Militer au niveau local, régional et national pour convaincre les pouvoirs publics, les établissements scolaires, les organisations et les entreprises de s’engager en faveur d’actions ambitieuses pour le climat
  • Dialoguer avec les communautés locales, en particulier les groupes vulnérables et à faible revenu, à l’aide de messages et d’activités pour le climat adaptés au contexte, aux défis et aux besoins locaux
  • Partager des connaissances fiables sur le plan scientifique et sensibiliser à des sujets liés au changement climatique, par exemple en organisant des événements et des débats thématiques en ligne et en présentiel, en menant des campagnes dans les médias et les réseaux sociaux, en présentant des données, des connaissances et des récits sur le changement climatique, et en trouvant de nouveaux moyens de sensibiliser au changement climatique
  • Mettre en place des activités liées à l’action en faveur du climat et de l’environnement, comme planter des arbres, ouvrir des bureaux d’information, organiser des journées sans voiture, etc.
  • Mettre en relation des militants pour le climat au niveau local avec d’autres réseaux et parties prenantes, dans toute l’Europe
  • Échanger des connaissances, par exemple au moyen de formations entre pairs, afin d’aider les personnes intéressées à lancer ou à développer des initiatives en matière de climat
  • Expérimenter des solutions climatiques pour pouvoir les reproduire et les diffuser

Voir le site

Qu’avons nous fait jusqu’à maintenant ?

Nous nous sommes mis en réseau avec les experts climats locaux :

  • Des associations militantes : Alternatiba Toulouse, Urgence Climatique Toulouse, le Collectif des associations des Pradettes
  • Des scientifiques : Météo France, le laboratoire de recherche CERTOP/TERNOV, les ingénieurs environnementaux d’Airbus (à titre bénévole).

Ensemble nous faisons un rôle de médiation avec les pouvoirs publics locaux et la commission européenne dans notre rôle d’ambassadeur.

Exemples d’accomplissements:

  • Le projet est lauréat du concours participatif climatique ‘ma solution pour le climat’
  • Un cycle de conférences d’information des habitants du quartier en partenariat avec le Collectif des Pradettes et Folles Saisons:
    • 23 janvier 2020: L’impact du numérique sur l’environnement avec Emmanuel Laroche et Jacques Rebourcier
    • 27 février 2020: Adapter les villes aux vagues de chaleur avec Sinda Houes Jouve.
    • 6 mars 2020: Les interactions entre l’économie le social et l’environnement avec Julien Milanesi et Geoffrey Carrère
    • 28 octobre 2021: Le dernier rapport du GIEC sur le climat : un coup de semonce sur l’urgence à agir maintenant ! avec Serge Planton
  • Action climat et mobilités douces avec Alternatiba Vélorution

Notre compte rendu régulier à la Commission Européenne

Nous nous sommes engagés à inciter la mairie à inclure notre projet dans le plan d’aménagement du quartier en septembre 2021 et septembre 2022.

Nous devons rendre compte tous les 3 mois de nos avancées. Voici notre point d’étape:

Décembre 2021

  • Septembre démarrage d’un dispositif de paniers alimentaires solidaires co-organisé avec le réseau des Jardins de Cocagne, le Secours catholique et l’association Le Pavé grâce à l’appel à projet du Département de Haute Garonne.
  • Le 24 septembre, la Commission européenne nous labellise «ambassadeur du climat».
  • Depuis avril, structuration du dossier d’installation de la partie maraichage professionnelle avec le Labo du Centième Singe qui est une coopérative d’accompagnement aux transitions agro-écologique de territoire.
  • Octobre, la mairie autorise la création d’un jardin pédagogique éphémère permettant d’initier des activités de sensibilisation sur la biodiversité. Les bénévoles ont dessiné les plans, labouré le sol, récupéré du compost, acheté des outils pour les enfants, posé une clôture. Les travaux continuent avec également une entreprise mécène du quartier de Lardenne qui offre du budget et l’aide de ses salariés. Le programme pédagogique commence avec les premières classes qui travaillent la terre : 14 structures éducatives participent à ce programme.
  • La licence de design d’espace DNMADE (Lycée Polyvalent Rive Gauche), voisine de Bordeblanche découvre notre projet, et inscrit l’étude de la friche urbaine et de l’oasis au programme pédagogique. Le 26 novembre, les 15 étudiants de cette licence présentent dans une grande exposition leurs travaux d’analyse artistique et urbanistique (tableaux, maquettes, enquêtes, etc) devant les lycéens, les enseignants, des officiels et les associations NATURES et le Collectif des Pradettes. Cette exposition sera remontée à l’ensemble des habitants dans la Médiathèque des Pradettes en Janvier.
  • Décembre : un appel à la communauté scientifique toulousaine pour nous aider à finaliser nos études d’impact environmental et social (2 MASTERs en environnement et plusieurs laboratoires de recherche).
  • 19 décembre visite technique à la ferme maraîchere voisine « Les Pas Possibles »
  • 24 décembre, après une présentation inquiétante du rapport d’étape, nous nous engageons à aider Toulouse Métropole a améliorer son Plan Climat Air Énergie Territorialisé (PCAET), avec le Pacte Toulousain pour le Climat du collectif Urgence Climatique Toulouse (vidéo de présentation du pacte toulousain)
Un épisode filmé de la création du jardon pédagogique
Un autre épisode, l’arrivée des enfants

L’exposition sur la friche de Bordeblanche par la licence « Design D’espace »

Mars 2002

A venir.

Juin 2022

A venir.

Septembre 2022

A venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *